Le wakeboard en France, TSN 44, premier wakepark en Loire-Atlantique

Apparu dans les années 80, aux Etats-Unis, le wakeboard fut inventé par des surfeurs californiens en mal de vagues. Le sport de glisse est rapidement devenu une pratique indépendante, un mode de vie à part. Aujourd’hui, il est coutume de dire que le wakeboard est au ski nautique ce que le snowboard est au ski alpin.

En France, la popularisation du wakeboard s’explique par la multiplication des moyens de pratique. En effet, la traction par un bateau n’est plus le seul moyen d’atteindre des sensations. Il existe, depuis les années 60, d’autres manières de pratiquer ces sports de glisse comme les câbles de traction, le jetski ou encore le téléski nautique.

Les pratiquants, appelés également les « riders », ont mis du temps à s’intégrer tant au niveau fédéral qu’au sein même des clubs qui ne comprenaient pas forcément les motivations de ces nouveaux jeunes sportifs. Cependant, face à l’intérêt grandissant et au développement de la discipline, le wakeboard a été reconnu comme un sport de haut niveau en 2008. Il pourrait même, grâce au téléski nautique, devenir un sport olympique dans les années à venir.

Le wakeboard arrive aujourd’hui à maturité. Il est esthétique, facile d’accès pour un très large public et ne dépend pas de conditions météorologiques particulières. Il peut se pratiquer en libre-service, à toute heure de la journée.

En tant que pionnier de la discipline en Loire-Atlantique, TSN44 s’impose aujourd’hui comme une marque de référence et est classée parmi les meilleurs wakeparks de France.